Bienvenue

11 12 2012

Bienvenue sur le blogue Sémio
Ce blogue est destiné en priorité aux étudiants du cours de Sémiologie de l’image fonctionnelle dispensé à l’Université Laval par Luc Saint-Hilaire, chargé de cours. Toutefois, toute personne intéressée par le sujet est invitée à le parcourir.

Vous y trouverez :
• Des exemples de travaux d’étudiants du cours choisis parmi les plus intéressants.
• Des liens vers des sites pertinents à la création visuelle.
• De l’information complémentaire à la matière du cours.
• Des coups de cœur – très subjectifs – du monde de la communication.

Le blogue évoluera de session en session avec les travaux réalisés par les étudiants.

Vous êtes invités à laisser vos commentaires et à enrichir le contenu par vos suggestions.





Recherches inédites

10 12 2012

Efficaces ou non, les images de communication?

Peut-on l’évaluer objectivement? Oui! Et les résultats peuvent surprendre plusieurs créateurs visuels, voire remettre en question leur conception des critères selon lesquels évaluer leur travail…

Pour ces recherches inédites dans le cadre du cours de Sémiologie de l’image, les étudiants ont examiné objectivement certains phénomènes reliés à l’image fonctionnelle. Pour chaque sujet, une sélection d’images pertinentes a été effectuée. Puis, elles ont été soumises à un échantillon de participants représentatifs du public visé. Le questionnement a été fait avec des outils et des grilles d’analyses objectives.

Les résultats sont chaque fois significatifs et très intéressants.

Liste des recherches réalisées jusqu’à maintenant :

Affiche à caractère social : Alcool au volant

Appréciation de l’image des généralistes VS visualistes

L’importance des couleurs dans la publicité

Perception de l’iconème

Les images qui choquent

Le logo et sa force communicatrice

La toute relative appréciation des images

L’image vidéoludique

Confrontation entre l’avis des juges spécialistes et du public général sur les images dans le cadre du concours Grafika

L’influence de la publicité sur l’estime de soi des femmes

Prévention sur les paquets de cigarette

Étude sur la perception de l’affiche cinématographique

Le phénomène de la retouche photographique

L’influence de l’image en campagne électorale

Les publicités de parfums pour homme

L’appréciation de l’image religieuse

Affiches à caractère social

La force communicationnelle des signes

La présence des porte-paroles dans les publicités

Analyse de publicités de santé et sécurité au travail

La beauté des images

Quelles images seraient les plus efficaces pour contrer l’alcool au volant? Il apparaît que c’est le réalisme de la situation qui provoque le plus la réflexion. Par contre, la question reste ouverte : l’image fait-elle uniquement réfléchir ou incite-t-elle vraiment à modifier son comportement d’automobiliste? C’est, semble-t-il, l’image bien réelle d’une voiture de police sur la route qui ale plus d’impact.

L’intégral en pdf est disponible ici pour consultation. Les droits de ce travail appartiennent à Carol-Ann Rious et Jean-Philippe Beaumont et il ne peut être utilisé sans son consentement explicite.

Les gagnants d’un concours tel que le LUX sont honorés par les spécialistes de l’images. Cependant, l’auditoire auquel ces images sont destinées leur accorde-t-elle un accueil aussi positif? La comparaison de l’appréciation entre spécialistes et généralistes est claire : le choix des juges ne reflète pas les goûts du grand public. Alors, de qui se préoccuper lorsqu’on crée une image?

L’intégral en pdf est disponible ici pour consultation. Les droits de ce travail appartiennent à Zorani Sanabria et Geneviève Bouchard et il ne peut être utilisé sans son consentement explicite.
Couleur et pub. Couleur et logo. Couleur et emballage. Un regard sur ce que la couleur permet d’évoquer, de suggérer, voire d’imposer, selon son utilisation dans une image. Ce travail éclaté enrichit note vison de la couleur.

L’intégral en pdf est disponible ici pour consultation. Les droits de ce travail appartiennent à Marie Trumine et il ne peut être utilisé sans son consentement explicite.


Quelques idées préconçues volent en éclat. En effet, cette recherche conclut que l’âge des sujets et l’écart générationnel n’influence pas leur degré d’ouverture et de tolérance, pas plus que le sexe, l’origine ethnique ou le niveau d’instruction. Le plus déterminant pour l’appréciation du message est le vécu personnel ainsi que les expériences personnelles. Surtout, l’utilisation d’images ou de concepts provocants attire l’attention du public, mais risque fortement de constituer un obstacle à l’appréciation, à l’attribution et à la compréhension du message. Bref, de la pub remarquée, mais inefficace!

L’intégral en pdf est disponible ici pour consultation. Les droits de ce travail appartiennent à Laurie Emmanuelle Parent et Geneviève Allard Viau et il ne peut être utilisé sans leur consentement explicite.

Hommes et femmes lisent-ils les images de la même manière? Bien sûr que non! Ce qu’on constate ici, c’est que les femmes analysent les éléments visuels plus en profondeur que les hommes. La femme se questionne plus et fait plus appel à ses émotions. L’homme cherche un sens rapide dans un contexte précis. À retenir dans la conception des messages qui visent spécifiquement des publics féminins ou masculins.

L’intégral en PDF est disponible ici pour consultation. Les droits de ce travail appartiennent à Claudie Dionne et il ne peut être utilisé sans son consentement explicite.

Cette étude permet de constater que même si l’impact d’une image est grand, elle n’est pas nécessairement comprise. Miser gros sur l’impact et le choc que l’image fera sur la personne n’est pas la bonne façon de communiquer un message. La plupart du temps, les gens ne réussiront même pas à voir un message. Il faut être extrêmement précis. Le lecteur doit trouver un sens ou un message très rapidement, sans possibilité d’interprétation.

L’intégral en PDF est disponible ici pour consultation. Les droits de ce travail appartiennent à Alexis Gagné, Michaël Bujold et Guillaume Beaulieu et il ne peut être utilisé sans leur consentement explicite.
MonicaMeza
Ce regard sémiologique sur les identifications d’entreprise confirme qu’elles doivent être simples (mais non simplistes) et significatives. L’organisation capable de parler clairement et simplement d’elle-même inspire la confiance. Pour la majorité des gens, le logotype est une signature et une carte de visite. Avec une identification juste et évocatrice, un lien positif est créé. Dans ce sens, c’est un outil fort pour se faire accepter et reconnaître par le public.

L’intégral en PDF est disponible ici pour consultation. Les droits de ce travail appartiennent à Monica Meza Giron et il ne peut être utilisé sans leur consentement explicite.

Comment différentes images sont-elles appréciées dans l’ensemble de la population? Cette recherche apporte des éléments de réponse à l’éternelle question « Qu’est-ce que le BEAU ? »

L’intégral en pdf est disponible ici pour consultation. Les droits de ce travail appartiennent à Patrick Rochon et il ne peut être utilisé sans son consentement explicite.








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 44 autres abonnés